Cheval Appaloosa

cheval AppaloosaComme tous les chevaux l’Appaloosa est un cheval dont les origines sont parfaitement définies et dont l’histoire est bel et bien connue. L’Appaloosa a su conserver ses origines indiennes, sa vigueur et même son assurance au niveau de ses pieds. Ce cheval se distingue des autres de par sa beauté qui ne passe pas du tout inaperçu et aussi par le fait qu’il sache s’accommoder aux spécialités étrangères.

Sa beauté a su faire de lui un cheval particulier aux USA et dans l’ensemble des disciplines. Pour ce qui est de ses origines, comme tout cheval l’Appaloosa est un animal symbolique pour les Indiens d’Amérique. Ses poils aux multiples taches lui ont été légués par des vieux aïeuls espagnols, quand les conquérants arrivèrent en Amérique du Sud ainsi qu’au Mexique, ce cheval alors était alors totalement inconnu à cette époque. Celui-ci avait disparu de la surface du globe depuis 8000 ans au maximum. C’est alors en 1519 que l’espagnol Cortez débarqua avec plusieurs soldats accompagnés de seize chevaux. C’est ainsi que ce minime nombre de chevaux effraya les peuples Indiens, qui à cette époque n’avaient aucune connaissance de ces animaux qu’ils trouvaient plutôt bizarres. Les cargaisons cavalières des Espagnols les aidèrent fortement à remporter la victoire de cette bataille et c’est ainsi que Cortez déclara en ses mots « Après dieu, nous dûmes notre victoire aux chevaux ». Le groupe équin de Cortez était composait de 5 juments et de 11 étalons dont deux pies et un cheval qui avait des panachures. C’est grâce à tous ces chevaux que les chevaux indiens ont bénéficié de ces belles robes. Ce certain nombre de chevaux se développa et se propagea un peu partout particulièrement en allant vers les terres qui avaient plus d’herbe situées dans l’ouest et le nord-ouest.

C’est ainsi qu’au dix-septième siècle, on comptait de multiples bandes de chevaux sauvages. Les espagnols constituèrent des élevages dans le sud-ouest de l’Amérique. Petit à petit les chevaux issus des élevages et même ceux qui étaient sauvages s’éparpillèrent dans la totalité du continent américain. Pour la première fois, les Indiens furent pris de fureur à la vue de cet animal qu’ils jugeaient comme puissants, mais après ils surent l’importance que cet animal avait et surtout l’aide qu’ils pouvaient leur apporter pour la traque du bison, mais aussi pour les différents combats et aussi pour les migrations.

Les Indiens s’approprièrent de nombreux chevaux sauvages et en échangèrent aussi auprès des Espagnols par le troc ou encore en les volants carrément. Dans la deuxième partie du dix-huitième siècle, les Indiens des plaines avaient en leur possession approximativement 160 000 chevaux. Les Indiens qui avaient les nez percés séjournaient dans le nord-ouest de l’Amérique, ces personnes étaient connues pour parfaitement pratiquer l’élevage et c’est en 1750, qu’ils produisirent la race Appaloosa en procédant à des sélections. L’Appaloosa est un bel animal qui se distingue des autres de par ses caractéristiques à savoir :

–        sa taille qui est de 1,47 à 1,60 mètre,

–        ses poils qui comptent cinq robes acceptées soit :

 

*léopard : poil blanc constellé de tâches foncées en forme d’œuf sur tout ou une région du corps.

* snowflake : poil rouge à brun couvert de tache blanches plus concentrées sur les hanches

*blanket : poil brun, dos blanc plus ou moins panaché.

*marbleized : cheval couvert de marbrures.

*frost : neigeures sur un fond sombre.

 

L’Appaloosa est un cheval habile, absolument, affectueux, docile et sportif. Sa bonne attitude fait de cet animal, un cheval employé dans beaucoup de spécialités : course, obstacle, dressage. Il est beaucoup plus employé comme cheval de travail ou encore de passe-temps. Il est énormément côté pour la promenade, c’est au cours de ces promenades que sa puissance et son pied sont parfaitement appréciés.

Partagez cette page Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

1 285 vues

Laissez un commentaire ( mettre en premier votre nom, puis adresse mail )

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *