Zaza, mon premier chien

zaza chien teckelJusqu’à l’âge de 33 ans, j’ai évité les chiens comme la peste, j’en avais une peur bleue, puis j’ai rencontré mon mari, et c’est lui qui m’a « raconté » les chiens, tant et si bien, que j’ai accepté de les voir derrière des grilles et en route vers la SPA.
J’ai fait la connaissance de zaza, qui y végétait depuis quelques années, parce que « moche » là-bas on la surnommait miss SPA pour compenser. J’ai tendu ma main tremblante vers elle, et elle a tendu son cou tétanisée par la peur… et nous sommes repartis tous les trois.

Pendant plusieurs jours, nous nous sommes observées avec inquiétude, aussi paumées et désorientées l’une que l’autre, c’était une chienne qui avait subi des maltraitances. Je ne sais pourquoi, elle refusait de manger, je me faisais un sang d’encre, au bout de 2 jours grâce à un coup de fil, facteur déclenchant, un réflexe pavlovien en quelque sorte, elle s’est précipitée vers sa gamelle. Nous avons donc pris l’habitude de « lui téléphoner » tous les jours pour ses repas, lorsqu’elle s’est enfin sentie en sécurité, apprivoisée, nous n’avons plus eu besoin de ce subterfuge, au fil du temps elle était devenue gourmande avec une grande passion pour la fondue savoyarde, et pour la croûte des tartes aux fruits !

Zaza
Zaza

Peu de temps après, nous avons trouvé un petit chaton à peine ou tout juste sevré, j’étais inquiète de la réaction de zaza, j’ai posé le chaton chancelant au sol, zaza le pousse à droite d’un coup de patte, puis à gauche, ouvre sa gueule et lui agrippe le cou, je suis horrifiée sur le point d’intervenir et elle l’emmène jusqu’à son panier, et le chaton d’enfouir sa tête contre zaza impassible, on entend juste un bruit de succion impatient…c’était un spectacle ravissant…Nous avons partagé quelques belles années ensembles, ils nous ont quittés, chacun leur tour, nounouche d’une leucose, et ma jolie zaza, de lassitude à force de lutte contre le cancer et peut-être aussi de vouloir encore et encore grignoter des moments prés de nous.

Zaza
Zaza

Depuis, les chiens et chats font partie intégrante de ma vie, nounouche 1,2,3..noisette, e’boy,musette,rasko et maintenant Charly mon teckel nain, il tient un blog et vous invite à partager ses balades, ses grains de folie, de sel et de malice, venez ça lui fera trés plaisir, à bientôt ! http://miamigocharly.canalblog.com/

Partagez cette page Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

2 réactions sur “Zaza, mon premier chien

  1. Très belle histoire et touchante, si j’ai bien compris Zaza au début commençait à manger grâce au téléphone qui sonnait ? c’est drôle. Et très touchant aussi avec son ami le chat, triste de savoir que tous deux sont partis mais ont bien profité en tout cas, ils ont eu une très chouette vie apparemment avec vous.

  2. Bonsoir,
    C’est exact, à l époque nous avions 2 lignes téléphoniques pro et perso, ce qui nous a permis d’exploiter cet étrange comportement. Le chat nounouche en grandissant prenait souvent quelques volées de gros matous, il arrivait via le balcon à fond de train, se précipitait dans le panier de zaza pour têter et se réconforter (même adulte) il était si gros qu’il y avait à peine de la place pour deux ! nous allions chasser le gros matou du balcon, à sa place…on a beaucoup ri, que de souvenirs…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cet article a reçu 2 813 vues