Neuf façons de protéger son oiseau de la maladie

gris du gabon malade - perd ses plumesSi vous êtes attaché à votre oiseau ou vos oiseaux, il est nécessaire de suivre une bonne conduite et de permettre à votre animal de compagnie d’être en bonne santé. Les maladies et parasites sont nombreux mais vous pouvez le protéger au maximum, bien entendu il courre toujours de risques. Ce sont simplement 9 choses à faire pour que celui-ci ne soit pas fréquemment malade.

1. Une bonne hygiène : nettoyez régulièrement la cage de votre oiseau ainsi que les accessoires qui se trouvent à l’intérieur. Ce nettoyage doit être effectué au moins deux fois par semaine.

2. Ne laissez pas votre oiseau entrer en contact avec des oiseaux sauvages ou en liberté; ils sont souvent porteurs de maladies et d’infections.

3. Ne placez pas la cage de votre oiseau dans un endroit exposé aux courants d’air : les oiseaux y sont sensibles et peuvent s’enrhumer. De même, ne les exposez pas au soleil pendant plus d’une à deux heures : ils pourraient attraper un coup de chaleur et souffrir ensuite d’hypothermie.

4. Si vous avez d’autres animaux de compagnies, chiens ou chats, assurez-vous qu’ils ne présentent pas de comportement agressif envers vos oiseaux avant de les laisser ensemble dans la même pièce.

5. Examiner la cage de votre oiseau afin d’y déceler les pièces protubérantes et les objets qui risquent de le blesser.

6. Un facteur très important pour la santé de votre oiseau : une alimentation adéquate et équilibrée. En plus d’un mélange de grains, votre oiseau devrait consommer, en quantité suffisante, des fruits et des légumes qui lui fournissent les vitamines dont il a besoin.

7. Un apport adéquat en minéraux est également important à la santé de votre oiseau. Vous pouvez vous procurer différents mélanges au zoo ou en animalerie.

8. Il est aussi important d’offrir à votre oiseau, dans un contenant séparé, du sable et de petites pierres qui contribuent à une bonne digestion et à une bonne assimilation des aliments qu’il consomme.

9. Évitez de suralimenter votre oiseau avec des protéines d’origine animale. C’est très dangereux pour eux : un excès de protéines animales peut provoquer le podagre (la goutte) et déstabiliser son appétit.

Partagez cette page Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

1 008 vues

Laissez un commentaire ( mettre en premier votre nom, puis adresse mail )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *