Des suppléments d’acides gras essentiels pour votre animal de compagnie

supplements-alimentaires-chiens-chatsTout le monde a besoin d’acides gras essentiels dans son alimentation, autant les animaux que les humains. Mais comme le corps ne peut produire lui-même ces acides gras essentiels, ces derniers doivent être ajoutés quotidiennement aux aliments.

Les deux acides gras les plus connus sont l’oméga 3 (acide linoléique) et l’oméga 6 (acide alphalinoléique). Le régime alimentaire de nos animaux de compagnie, comme celui des humains, contient généralement plus d’omégas 6 que d’omégas 3. Le but est d’essayer de rétablir un certain équilibre. Une assurance santé pour votre animal de compagnie !!

Les omégas 3 sont essentiels, car ils participent à la formation adéquate des membranes des cellules, aux fonctions cardiovasculaires, nourrissent la muqueuse du tube digestif et gardent la peau de votre animal ‒ ainsi que son pelage ‒ douce, souple et brillante. Un autre rôle essentiel de l’oméga 3 est sa capacité à réduire les problèmes d’inflammation. Donc, si vous trouvez que le pelage de votre animal est terne et cassant, ou qu’il semble avoir la peau sèche et se gratter beaucoup, ces signes pourraient révéler une carence en oméga 3.

Il existe plusieurs types de suppléments d’acides gras essentiels; toutefois, savoir choisir le bon supplément pour votre chien ou votre chat peut parfois devenir un dilemme.

On peut remplacer l’oméga 3 des poissons par des huiles végétales pures tels les huiles de lin, d’onagre, de carthame ou un mélange d’huiles végétales. Elles devraient être pressées à froid et non extraites à partir d’un procédé chimique. Le problème avec les huiles végétales est que le système des animaux a plus de difficulté à les transformer pour mieux les absorber.

Les huiles de poisson, comme l’huile de saumon, l’huile de foie de flétan ou l’huile de foie de morue, sont plus facilement transformées et utilisées par le corps d’un animal. L’inconvénient des huiles de poisson est qu’elles contiennent souvent des toxines dont des niveaux élevés de PCB, de dioxines et des quantités mesurables de mercure. Le saumon d’élevage est le plus susceptible à la contamination et contient moins d’oméga 3 que le saumon sauvage. Actuellement, près de 30 % de tous les poissons sont des poissons d’élevage et la proportion d’élevage du saumon se chiffre dans les 90 %. Aussi, les saumons d’élevage sont souvent porteurs de maladies et de parasites. Donc, si vous choisissez d’ajouter des suppléments d’huiles de poisson à l’alimentation de votre animal, optez pour des huiles de poissons sauvages, et non de poissons d’élevage.

Il existe aussi sur le marché des mélanges d’huiles de poissons et d’huiles végétales. Elles sont souvent composées d’huile de saumon ou d’huile de foie de morue mélangée à de l’huile de lin, d’onagre ou d’autres huiles dans une proportion de 3 ou 4 parties d’huile oméga 3 pour 1 partie d’huile oméga 6. Offrir à votre animal un supplément composé d’huiles de poissons et d’huiles végétales semble être une bonne solution : il contient moins de toxines que les huiles de poisson seules, tout en étant mieux absorbé que les huiles végétales seules.

Partagez cette page Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

983 vues

Laissez un commentaire ( mettre en premier votre nom, puis adresse mail )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *