Cheval Poitevin

Cheval PoitevinOn compte bon nombre de chevaux dont le monde et parmi tant d’autre nous avons la race chevaline Poitevin, qui est bien connue de nombreuses personnes de par ses aptitudes et nombreuses autres de ses qualités. Le Poitevin mulassier est encore nommé le trait mulassier ou Poitevin, cette race nous vient de France et est compté dans les rangs de chevaux de trait.

L’histoire du Poitevin mulassier est intimement réunie à celle du marais poitevin d’où son appellation de fils du vent marin, de la terre et des eaux. La localité renferme apparemment des chevaux introduis par les Celtes durant la période de l’antiquité et dont les marques ont été retrouvées au cours du cinquième siècle quand un pontife de l’église demanda une pouliche de la localité au compte de Poitiers : il est possible que ces animaux, tout comme les mulets aient été compris dans les rangs des étalons affectionnées des magistrats et des ecclésiastiques médiévaux et aient fait l’objet d’une vente à proximité de Niort, de Saint-Maixent, de l’Auvergne, du Dauphiné, du Languedoc, et en Espagne.

Cette race connaît un bond quand le roi Henri IV de France à la date de 1599 demande à des chefs d’origine hollandaise d’établir des travaux de drainage du marais poitevin. Ces personnes apportèrent avec elles leurs étalons Frisons et aussi des Brabançons qui se reproduisirent avec des pouliches autochtones. De ce croisement est naît la souche de la race poitevine. Cette race n’a pratiquement pas connu d’évolution au cours des décennies qui suivirent, car cet étalon adorait s’isoler. Au cours des siècles la race connue d’autres sélections et fut à un moment doté d’une belle vitalité qui lui permit d’effectuer bon nombre de travaux.

Poitevin : Cheval de trait

Poitevin : Cheval de trait

Les poulines furent employées pour donner naissance à de grandes bêtes abruptes notamment par des croisements avec des baudets du Poitou. C’est ainsi qu’en 1884, le stud-book du trait poitevin mulassier fut établi, avec une colonne chevaline et une colonne asine. Cela occasionna la fixation des critères de la race et d’affermir les éleveurs en leur proposant des primes à l’accouplement. Il fut bloqué à la date du 1922 après l’enregistrement de 424 chevaux pour ainsi permettre une sélection en race pure mieux fixée sur la teinte de robe des étalons ainsi que sur les qualités aux différentes activités.

Ce cheval est de nos jours recherché pour l’attelage, où son aspect et adresse sont affectionnés, et aussi pour sa selle à cause de sa tranquillité et son côté protecteur. Il est plurivalent et est employé pour le déchargement léger et les activités champêtres. Sa taille est entre 1m 60 et 1m 75 et pour ce qui est de se robes, elles sont toutes acceptées sauf la pie. Pour son attitude, cet étalon est tendre, tranquille et les cavaliers l’adorent particulièrement. Dans les différents travaux le poitevin montre un grand discernement et pour les professionnels, ces derniers trouvent en lui un partenaire de qualité. Au travail, le Poitevin mulassier montre une grande intelligence. Il est volontaire et à l’écoute même s’il peut parfois se montrer entêté.

Partagez cette page Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

1 270 vues

Laissez un commentaire ( mettre en premier votre nom, puis adresse mail )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *