Cheval Frison

cheval frisonOn compte bon nombre de race de chevaux, tous ces chevaux sont issus de race bien précise et proviennent très souvent des pays diversifiés soit des quatre coins du continent. C’est ainsi que dans le continent européen à l’ère du glaciaire existaient deux acabits de chevaux : l’un de ces chevaux était doté de petite taille était appelé l’equus Gmelini ou tarpan et quant à l’autre, lui était plus élancé l’equus robustus encore appelé equus occidental ou grand cheval occidental.

De par des sources il est fort possible que le cheval Frison soit le descendant de celui-ci. Aujourd’hui le cheval Frison est de nouveau doté d’un bon nombre de ses qualités de cheval de prestance dans le rôle de cheval de selle et aussi de domptage.

Et la récente politique d’élevage va vers l’affinage d’un type plus grand qui, d’après l’avis des éleveurs Hollandais le réuni du cheval de base, sa lourdeur est comptée comme un point dans le récit de la race. Le cheval Frison est un cheval qui, comme les autres étalons possède des caractéristiques sachant le distinguer des autres de son espèce. Le cheval Frison est un animal de taille moyenne de 160 cm, son poids pour sa part est compris de 600 à 800Kg. Pour ce qui est de sa robe, celle est de couleur noire, probablement une petite étoile de couleur blanche au front accepté chez les juments. La crinière garnie et bouclée, des fanons importants.

Cheval frison

Cheval frison

Le cheval Frison est un animal qui a toujours su être apprécié et ce, de beaucoup de personne. C’est ainsi que le grand Jules César, affectionnait ce cheval tout particulièrement étant donné qu’il parle de « formidables chevaux de bataille du peuple frison » sous l’appellation de Frisii. A l’époque certains de ces chevaux sont acheminés vers l’Angleterre par les Romains. Ces chevaux ont ainsi fait de beaucoup dans l’accomplissement des races officielles comme les poneys Fells et Dales ainsi que les Clydesdales. A l époque du Moyen Âge, ce cheval est tellement remarqué qu’il est fort possible qu’il est servit de cheval de conflit, car ayant la forte capacité à transporter des cavaliers munis de leurs armures, qui étaient particulièrement lourdes pour un animal.

Partagez cette page Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

1 950 vues

Laissez un commentaire ( mettre en premier votre nom, puis adresse mail )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *