Cheval de Trait mulassier poitevin

Cheval de Trait mulassier poitevinL’un des étalons éveillant l’attention des gens est le Cheval de Trait mulassier poitevin, celui-ci est encore nommé trait mulassier ou simplement le Poitevin, il est issu d’une race française d’étalon de trait. Son appellation de mulassier lui vient de sa prioritaire fonction d’origine, qui à l’époque était la création de mulet aux aptitudes de forces et de résistances très affectionnées.

L’histoire du Poitevin mulassier est intimement liée à l’histoire du marais poitevin, d’où son pseudonyme de fils du vent marin, de la terre et des eaux. Le territoire abrite apparemment des étalons apportés par les Celtes de tout temps, dont on retrouve les traînées au cinquième siècle quand un prince de l’église de Rome fait la demande d’une pouliche de la région auprès du Comte de Poitiers: il s’avère que ces bêtes aient été, tout comme les mulets, parmi les bêtes de selle adorée des magistrats et des clercs médiévaux, et ont été l’objet d’une belle vente autour de Niort, de Saint-Maixent, de l’Auvergne, du Dauphiné, du Languedoc, et en Espagne.

La race prend figure quand la revendication du roi Henri IV de France à la date de l’année 1599, des chefs d’origine hollandaise eurent à charge de faire des activités d’assainissement du marais poitevin. C’est ainsi qu’ils acheminèrent à leurs côtés des étalons Frisons et surtout des Brabançons, qui se fusionnèrent aux pouliches aborigènes. Cette union forma la souche de la race appelée poitevine. La variété a en conclusion peu connu l’accroissement, car tout le long des siècles d’après cet étalon demeura relativement tout seul. La sélection porte sur un cheval endurant aux exigences moites du territoire poitevin, tout en gardant les qualités aux différents travaux.

La particularité poitevine s’imprègne d’importants sabots, spécialement parmi les progénitures équines, et une attitude tranquille. Sa plus grande teneur est un avantage pour les activités en territoire de marais qui lui sont assignées. Il effectue plusieurs activités agricoles ou encore des travaux de déchargement au besoin. Les pouliches sont peu après usitées pour ainsi donner la vie à de grandes mules abruptes par union avec des baudets du Poitou. Le stud-book du Poitevin est produit dans l’année 1884 avec une cellule et une colonne asine. Il approuva de fixer les références de la race et de vivifier les éleveurs avec des primes à la création. Il fut fermé en 1922, après l’enregistrement de 424 chevaux, pour tolérer une sélection en race pure plus fixée sur la teinte des robes des étalons que sur leurs qualités au travail.

 Cheval de Trait mulassier poitevin

Le Poitevin mulassier répond a des caractéristiques parfaitement précises et de nos jours il est recherché pour l’attelage, où son agilité et ses airs sont admirés et aussi pour sa selle à cause de sa tranquillité et aussi pour son sens rassurant. Plurivalent, ce cheval est aussi employé pour le déchargement de faible marchandise et aussi pour les activités agronomiques. La taille de ce cheval est entre 1m 60 et 1m 75 et concernant sa robe, toutes les robes de ce cheval sont admises, toutes à l’exception de la robe pie. Pour ce qui est de son attitude, ce cheval est tendre, tranquille et aimable, il adore le contact avec les êtres humains, faisant ainsi de lui un ami parfait pour les particuliers ainsi que pour les spécialistes en matière de chevaux, ces personnes trouvent en ce bel étalon un acolyte parfait. Dans le domaine des activités à effectuer, ce cheval montre une belle lucidité, il est résolu et se montre auditif même s’il peut quelquefois être têtu.

cf: photo Channig

Partagez cette page Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

2 151 vues

Laissez un commentaire ( mettre en premier votre nom, puis adresse mail )

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *