Cheval de Trait Auxois

cheval trait auxoisBon nombre de race de cheval sont comptées çà et là dans le monde et parmi tant d’autres nous avons dans cette forte tendance chevaline la race de cheval de Trait Auxois. L’Auxois nous vient d’un race chevaline importante de trait français, dont la robe est communément baie ou encore rouanne, il est par moment admiré comme un type d’ardennais et de trait du Nord.

Il est produit pour les activités agronomiques par croisement entre les pouliches régionales de l’Yonne, de la Saône et de la Loire et du Nord de la Nièvre avec des étalons de ces deux races.

Généralement élevé dans les localités de Bourgogne, l’Auxois qui est un animal de remorque lourde devient l’acolyte des agriculteurs pour les activités champêtres au commencement du vingtième siècle, avant l’extension de la mécanisation. Devenu un cheval de boucherie et engourdi pour la réalisation des viande à l’image du reste des races de trait, il esquive de justesse à l’extinction dans les années 1970. Des décisions ont été ainsi prise pour pouvoir lui trouver d’autres issues depuis les années 1990 et l’Auxois se réapproprie une certaine place dans les travaux agronomiques et les passes temps, tels que la culture du raisin, le déchargement et l’attelage de loisir, ou encore la création de lait de pouliche. Il reste nonobstant l’une des races de trait française aux nombres le plus abaissé, avec à ses côtés le poitevin mulassier et Trait du Nord et l’une des races des plus en danger d’un point de vue parenté.

 

cheval de trait auxois

cheval de trait auxois

Le cheval de trait Auxois est un ancien aïeul de l’étalon du Moyen Âge, mimi cheval costaud et résistant employé dans le domaine de la selle et aussi comme conducteur. Une hypothèse démodée voyait dans son plus ancien aïeul le cheval de Solutré, dont les os ont été reconnu pas très loin de ses lieux d’origines. Originairement le cheval du Morvan était domestiqué sur les territoires Auxois, mais a totalement disparu par rapport à la disparition et les croisements. Pendant les années 1840, des étalons Percherons sont infiltrés suivis de Boulonnais vers les années 1860 et les étalons ardennais au terme du dix-neuvième siècle, mais sans bon plaisir de procéder à une fixation race, tant que le troupeau était absolument mêlé. Les éleveurs sur race infiltrèrent de parfaits chevaux étrangers avant la sélection des reproducteurs et d’exiger la production d’une race régionale, comme ce qui s’est passé pour le trait nivernais divers années auparavant. La race s’accorda ainsi l’appellation de la  »riche vallée de l’Auxois » lieu dans lequel les croisements et les sélections se sont effectuées.

cheval de trait auxois

cheval trait Auxois

La race du cheval Auxois a donc vu le jour du croisement entre la pouliche régionale d’étalon Bourguignon et les chevaux ardennais et de Trait du Nord. Le cheval ardennais cède sa vigueur de remorque et le Trait du Nord son importante taille. Une première recherche de reconnaissance d’une coalition de race a connu l’échec en 1903 et 1904. En l’année 1912, la coalition de l’étalon de Trait de L’Auxois stimule à Dijon et ne permet plus que les chevaux ardennais à l’accouplement. La source de cette race se localise alors à l’entour du haras de clunny, le cheval de trait Auxois est relié au Trait ardennais avec qui il forme une typologie.

 

En 1913 le stud-book de cet bel étalon fut ainsi établi et des années plus tard, la variété de cheval est toujours légèrement fixée et éveille les ébahissements et aussi les réprobations des gradés des haras, qui se posèrent la question à savoir si la race de l’Auxois était une race en toute sa totalité ou encore une simple sous famille du Trait ardennais et aussi s’il était bien d’autoriser les titres de cette race en plus. Cette race a connu bien des problèmes avant de se développer comme lors de la guerre de 1914-1918, lorsque des actions de fixation d’un standard de race connurent un arrêt et c’est en 1920 que ces actions se rétablirent. Et des années plus tard, la variété de ce cheval est fixée à une taille qui atteint en moyenne 1m 60, son élevage se propage dans la totalité de la région de l’Auxois et aussi les régions d’à côté. L’Auxois est un cheval de taille importante, plus grand que l’ardennais et à peu près plus grand que le Trait du Nord. L’Auxois est un cheval trapu, vraiment bréviligne bâti pour la remorque d’important poids.

La taille moyenne de ce cheval atteint les 1 m 60 à 1m 70, la taille parfaite recherchée est de 1m 65 à 1m 72 pour les mâles et de 1m 63 à 1m 70 pour les femelles. Pour ce qui est du poids de ce cheval, celui-ci atteint 700 Kg au maximum à plus d’un poids exprimé en tonne de 35 cela s’effectue suivant les sélections du cheval (boucherie ou équitation de travail et de loisir). L’Auxois est un cheval possédant une bonne ossature, une certaine immensité et une capacité.

Partagez cette page Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

3 333 vues
Comments
  1. le souder

Laissez un commentaire ( mettre en premier votre nom, puis adresse mail )

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *