Cheval Boulonnais

cheval boulonnaisDe nombreux chevaux sont appréciés tant pour leurs caractères et pour leurs aptitudes comme le cheval de trait, le Boulonnais. Et pour ce qui est de leurs origines, nombreux de ces chevaux sont des animaux dont la race existe depuis des milliers d’années et jusqu’à ce jour rencontre un grand succès tant dans les différentes activités que dans la vie des adeptes.

Et l’un des chevaux dont la race existe depuis belle lurette est le Boulonnais. Cette race est marquée dans les histoires depuis plusieurs siècles soit au dix-septième siècle, ère de la création de la braderie des chevaux de Desvres. De nombreuses personnes disent de cette race de cheval qu’elle date de l’époque des troupes à cheval de César, des augmentations des poulains orientaux de Numidie et rassemblée en 54 avant .J.C, proche de Boulogne pour charger vers l’Angleterre. Et d’autres personnes disent encore que de par ses origines diversifiées, une légende fait état que cet animal aurait des origines qui dateraient du voyage des étalons orientaux pendant l’antiquité, d’où son analogie avec le cheval Arabe, mais il est beaucoup plus marqué par les conditions thermométriques et topographique de sa région natale.

Comme de nombreux chevaux, le Boulonnais est un cheval ayant des caractéristiques qui lui sont propres : sa taille est moyenne de 1,60 m à 1,78 m, son poids est compris entre 650 à 900 Kg. Pour ce qui est de sa robe, celle est de teinte grise, aussi d’un gris tacheté et bai. Les chevaux sont des animaux qu’on apprécie énormément et leur murmurer des mots aux oreilles renforce la complicité entre le maître et son poulain. Le Boulonnais est encore appelé le  »pur sang des chevaux de trait » ou encore le  »colosse en marbre blanc ».

Le Boulonnais fut un cheval affectionné par Henri IV de France et aussi de Napoléon Ier. En 1902, sa démographie est évaluée à plus de 600 000 spécimens. La rénovation des transports après la première guerre mondiale et la venue des tracteurs après le deuxième guerre mirent en danger la race. La bataille et l’envahissement allemand firent subir à la race d’important dégât, celle diminua considérablement jusqu’en 1989. Des actions furent tout de même conduis pour préserver la dite race.

Partagez cette page Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

1 627 vues

Laissez un commentaire ( mettre en premier votre nom, puis adresse mail )

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *